Nom de Domaine et Hébergement Web: c’est quoi?

Nom de Domaine et Hébergement Web explications

Nom de domaine et hébergement Web sont deux services complètement différents. Un nom de domaine indique l’adresse de votre site internet. C’est l’équivalent d’une adresse postale qui permet à vos contacts et à vos clients de trouver votre site dans un navigateur Web.

En complément de son adresse internet, votre site Web est constitué de fichiers qui doivent être stockés sur un ordinateur sécurisé et connecté à l’internet (serveur). Un hébergement Web est un service qui consiste à mettre à disposition votre site internet sur un serveur. Sur ce dernier, vous pourrez stocker tous les fichiers de votre site Web comme le HTML, les documents et les photos.

En se basant sur l’analogie entre un site Web et un magasin, le nom de domaine équivaut à l’adresse alors que l’hébergement Web est le local.

Après ces explications simples, voici les réponses aux questions courantes concernant hébergement Web et nom de domaine.

Nom de domaine : questions fréquentes

1. Qu’est-ce qu’un nom de domaine ?

Un nom de domaine est tout simplement le nom de votre site Internet que les gens peuvent taper dans la barre d’adresse de leur navigateur Web. Exemple de nom de domaine :  Google.fr ,  Wikipedia.org  ou  Facebook.com .

Avant de créer un site Web, il faut au préalable obtenir un nom de domaine. Vous pouvez en acheter un auprès d’un registraire de domaine ou d’un hébergeur Web.

Un nom de domaine est unique. Une fois que vous en avez acheter un, il est votre propriété et personne d’autre ne peut l’utiliser. Il n’appartient qu’à vous durant la durée de votre abonnement qui est en général d’un an. Cette chaîne de caractères associée à une extension (.fr, .com, etc.) donne une identité distincte à votre site Web.

2. Combien coûte un nom de domaine ?

Si vous voulez acheter un nouveau de domaine, il vous en coûtera entre 10 et 15 euros par an environ.

Pour obtenir un nom de domaine déjà existant, le processus est plus compliqué et surtout cela coûte beaucoup plus cher. Il existe des places de marché pour acheter, vendre ou parquer des noms de domaine. Mais un nom existant peut valoir plusieurs centaines voire plusieurs milliers d’euros. Il faut donc être sûr de son coup.

D’autres sites sont spécialisés dans la vente de noms de domaine expirés. Mais il est rare de trouver un nom de domaine expiré de qualité.

Il faut savoir que le coût d’un nom de domaine dépend du bureau d’enregistrement de domaine choisi, de l’extension (.fr, .com, .eu, etc.) et de la durée de renouvellement.

Par défaut, l’abonnement pour un nom de domaine est à renouveler tous les ans. Mais vous pouvez l’acheter pour une période plus longue de 3, 5 ou 9 ans. En règle générale, le coût annuel diminue lorsque vous optez pour un abonnement de longue durée.

3. Quelles sont les principales extensions de domaine ?

L’extension est le  .fr  ou le  .com  que l’on trouve à la fin du nom de domaine. On peut aussi l’appeler domaine de premier niveau ou domaine de tête (en anglais top-level domain, abrégé TLD).

La Société pour l’attribution des noms de domaine et des numéros sur Internet (ICANN) assume la gestion des noms de domaine et des adresses IP sur Internet. L’ICANN classe les domaines de premier niveau comme suit:

  • Domaine de premier niveau générique (gTLD)
  • Domaine de premier niveau national (ccTLD)
  • Domaines de premier niveau parrainé (sTLD)
  • Domaines de premier niveau réservé (rTLD)

Les extensions les plus fréquemment utilisés sont :  .fr, .com, .net, .eu et .org .

4. Quel bureau d’enregistrement de nom de domaine choisir ?

Pour un nom de domaine en .fr, il est préférable de choisir un bureau d’enregistrement accrédité par l’Afnic comme :

Avant de choisir un bureau d’enregistrement ou registraire de nom de domaine, il faut tenir compte des éléments suivants :

  • Tarif : le prix varie d’un acheter un nom de domaine varie d’un registraire à l’autre. Le prix pour la première année peut être de moins de 1 euro mais il faut aussi vérifier les frais de renouvellement qui sont différents d’une offre à l’autre. Il bien regarder les conditions de service pour éviter les frais cachés.
  • Transfert de domaine : un bureau d’enregistrement permet en général à ses clients de transférer leurs noms de domaine facilement sans payer de frais supplémentaires. Mais il peut arriver que certains registraires compliquent délibérément ce processus ou facturent des frais supplémentaires. Avant de choisir votre registraire de domaine, il est préférable de vérifier les conditions de transfert de domaine.
  • Expiration de domaine : un nom de domaine a une date d’expiration. Si le domaine n’est pas renouvelé à temps, il est expiré. Cela signifie qu’il peut être acheté par une autre personne. Pour éviter cela, le bureau d’enregistrement doit proposer un renouvellement automatique et prévenir de la date de renouvellement. Après cette date, le registraire doit accorder une période de rédemption pendant laquelle le propriétaire aura la possibilité de réactiver son nom de domaine.
  • Hébergement et services inclus : le bureau d’enregistrement peut proposer des services compris avec l’achat d’un nom de domaine. Cela peut être utile pour la suite. Ces services gratuits sont par exemple l’hébergement de comptes mail, un peu d’espace disque, le certificat SSL gratuit, un outil de création de site web, etc.

5. Est-il possible d’acheter un nom de domaine sans hébergement ?

Pour simplifier, la réponse est non.

Si vous voulez créer un site Web, il vous faudra un nom de domaine avec un hébergement Web. L’un ne va pas sans l’autre. Si vous avez uniquement un nom de domaine, les visiteurs ne pourront pas afficher votre site.

En revanche, il est tout à fait possible d’acheter un nom de domaine auprès d’un registraire et ensuite de l’utiliser avec une autre société qui propose de l’hébergement Web.

Par exemple, vous pouvez enregistrer votre nom de domaine auprès d’un bureau d’enregistrement comme Gandi.net et héberger votre site chez OVH.com.

6. Puis-je utiliser mon nom de domaine avec n’importe quel hébergeur ?

La réponse est oui. Il est possible d’acheter votre nom de domaine auprès d’un bureau d’enregistrement et de l’utiliser auprès de n’importe quelle société d’hébergement Web.

Deux options s’offrent à vous. Obtenir un nom de domaine avec hébergement inclus auprès d’un hébergeur Web ou acheter les deux services séparément.

La solution la plus simple est de passer par une seule société pour enregistrer son nom de domaine et héberger son site internet. Mais, dans certaines situations, il peut être intéressant de séparer les deux services. Par exemple, si vous voulez changer un jour d’hébergeur car vous n’êtes pas satisfait du service proposé, le transfert du nom de domaine risque de prendre beaucoup de temps.

7. Comment lier mon domaine à un hébergeur Web ?

Vous pouvez lier votre nom de domaine à un hébergeur Web sans trop de difficultés. Il suffit de suivre ces différentes étapes :

  • Enregistrez un nom de domaine : vous devez avoir un nom de domaine avoir de pouvoir l’utiliser.
  • Choisissez un hébergeur Web : Afin de relier votre nom de domaine avec un serveur, vous devez d’abord souscrire à une offre d’hébergement Web.
  • Trouvez les paramètres DNS : Votre hébergeur Web envoie en général un e-mail de bienvenue avec les adresses des serveurs DNS (Domain Name System) de votre site. Ces adresses ressemblent à : ns.exemple.com et ns1.exemple.com.
  • Entrez ces adresses DNS chez votre registraire : en vous connectant à votre bureau d’enregistrement, vous devez trouver les « paramètres DNS » et indiquez les adresses des serveurs DNS. Ces paramètres ressemblent à : NS1 = ns1.exemple.com et NS2 = ns.exemple.com
  • Attendez la propagation des DNS : les paramètres DNS mettent entre 48 et 72 heures à se propager sur le Web. Vous pouvez vérifier avec un site comme dnschecker.org (en indiquant votre nom de domaine et NS pour la recherche). Une fois la propagation terminée, vous avez réussi à lier votre nom de domaine à votre hébergeur.

Hébergement Web : questions fréquentes

1. Qu’est-ce qu’un hébergement Web et est-ce utile ?

Pour installer votre site internet, il est impératif de souscrire à un service d’hébergement Web. L’enregistrement d’un nom de domaine seul ne sert à rien. Votre site sera en ligne une fois installé chez un hébergeur Web.

Les entreprises d’hébergement Web louent de l’espace sur leurs serveurs. Cet espace disque permet de stocker les fichiers nécessaires au fonctionnement du site. Ce sont des fichiers au format HTML ou CSS, des photos, des vidéos, des documents. Tous ces fichiers nécessitent de la place pour être stockés.

Afin que votre site internet soit accessible sur le Web, les fichiers doivent être présents sur un serveur d’hébergement. Ainsi, les internautes pourront entre l’URL de votre nom de domaine dans leur navigateur pour accéder à votre site. L’hébergement Web est donc indispensable.

2. Combien coûte un hébergement Web ?

Le coût d’un hébergement Web dépend du niveau de services dont votre site Web a besoin. L’hébergement partagé est l’option la moins chère. Dans ce cas, votre site sera stocké sur un serveur qui héberge également d’autres sites Web. Le tarif d’un hébergement partagé varie entre 1 et 5 euros par mois.

L’hébergement dédié coûte plus cher mais il offre des prestations supérieures au niveau de la performance et de la sécurité. Le coût d’un hébergement dédié est de 30 à 60 euros par mois.

L’alternative entre hébergement partagé ou dédié est le serveur privé virtuel (VPS). Cette option offre une meilleure flexibilité et un meilleur contrôle sur votre site Web. Le prix d’un hébergement VPS varie entre 10 et 30 euros par mois.

Devant les offres des hébergeurs, il est important de savoir que les prix sont toujours « à partir de ». Ils peuvent s’avérer en réalité plus élevés si vous voulez ajouter des options comme de l’espace disque supplémentaire.

3. Quels sont les principaux types d’hébergement Web ?

Tous les services d’hébergement Web proposent un lieu de stockage pour votre site internet. Par contre, ils ne sont pas tous identiques en termes de performance et de sécurité.

Les services hébergements diffèrent au niveau de la capacité de stockage, de la vitesse du serveur, de la disponibilité du site, de la facilité d’utilisation ou bien encore du support client. Même sans avoir de connaissances techniques, il est important de bien se renseigner avant de choisir le type d’hébergement dont vous avez besoin.

  • Hébergement partagé : c’est une solution économique pour l’hébergement d’un site Web. Le coût est minime car votre site sera stocké sur le même serveur que de nombreux autres sites Web. Dans cette configuration, tous les sites partagent les ressources du serveur et les performances sont limitées. C’est idéal pour débuter si votre site génère un faible trafic.
  • Hébergement VPS : une solution d’hébergement sur serveurs virtuels privés (VPS) est parfaite pour les utilisateurs avancés qui ont besoin de ressources dédiées et de fonctionnalités spécifiques. Sur un VPS, il peut y avoir plusieurs sites Web mais chacun a son propre espace sur le serveur. L’hébergement VPS est plus performant et plus stable qu’un hébergement partagé.
  • Hébergement dédié : cette option est beaucoup plus performante car votre site est le seul hébergé sur le serveur. L’hébergement dédié permet aux propriétaires de sites Web de tout contrôler avec un accès administrateur au serveur. C’est la solution d’hébergement la plus chère qui convient aux sites qui reçoivent beaucoup de trafic.
  • Hébergement cloud : c’est une solution plus souple car les ressources informatiques peuvent s’adapter facilement en fonction de vos besoins. L’hébergement cloud est capable de gérer un trafic important et offre une sécurité et une protection améliorées.
  • Hébergement géré : dans cette configuration l’hébergeur propose la gestion du serveur. Il gère la maintenance, la configuration, la surveillance, le remplacement du matériel, les mises à jour et le support technique. Si vous n’avez pas de connaissances techniques, c’est une bonne solution.

4. Faut-il choisir un hébergement Web gratuit ?

Il existe de nombreuses offres d’hébergement Web gratuit comme Free ou Google Sites. Mais il faut réfléchir à deux fois avant d’opter pour cette solution.

Si votre budget est limité, l’idée de choisir un hébergement Web gratuit est tentante. Mais je ne vous recommande vraiment pas cette solution. Un hébergeur Web gratuit est limité au niveau de la capacité de stockage, de la bande passante et de la vitesse du site. C’est une solution instable qui n’offre pas toutes les options nécessaires pour faire évoluer un site.

L’hébergement gratuit n’est pas une bonne idée pour de nombreuses raisons. La plus évidente est votre site sera lent et installé sur un serveur peu fiable. Le site ne pourra pas faire l’objet de sauvegardes régulières et sera vulnérable aux tentatives de piratages informatiques.

Au lieu d’opter pour un hébergeur gratuit, vous serez plus en sécurité avec un service payant. L’élément essentiel de tout site Web réussi est un hébergement fiable.

5. Quels hébergeurs Web sont les plus réputés ?

Il existe une pléthore de solutions différentes pour l’hébergement Web. Le choix n’est pas simple même pour une personne habituée à créer des sites internet.

Avant de choisir un hébergeur, nous vous recommandons de bien vérifier les détails de l’offre et ce que comprend le plan d’hébergement. Il faut bien examiner les frais cachés et contrôler les avis sur la qualité du support client. La création d’un site internet étant un projet à long terme, il est important de tout vérifier à deux fois.

Pour trouver un hébergeur Web fiable,il convient de vérifier :

  • L’espace de stockage fourni : c’est l’espace disque disponible pour installer les fichiers nécessaires au fonctionnement du site. Un espace de 100 Go est un minimum.
  • Le transfert mensuel : aussi appelé bande passante, c’est le volume de données que votre serveur peut envoyer vers vos visiteurs. Une bande passante de 100Mbs est un minimum.
  • Le taux de disponibilité : aussi appelé uptime, c’est une bonne mesure de performance car il s’agit du temps pendant lequel le serveur fonctionne. Il doit être supérieur à 99,96%.
  • Le support client : c’est un facteur important car il permet de corriger plus ou moins rapidement les problèmes sur un site. Il doit être joignable 24h/24 et 7j/7 par email et par téléphone.
  • La tarification transparente : un tarif unique sans frais cachés est à privilégier.
  • Le panneau de contrôle : en général il s’agit de l’interface cPanel qui permet entre autres de créer des adresses email et des comptes FTP.
  • Les bases de données : il doit être possible de créer autant de base de données MySQL que nécessaires pour votre projet de site Web.
  • Les certificats SSL : ils permettent d’avoir un site avec certificat de sécurité qui commence par https: au lieu de http:
  • La protection Anti-DDoS : c’est une option de sécurité qui permet de protéger son site des attaques DDoS.
  • La sauvegarde des fichiers : elle doit être effectuée automatiquement par votre hébergeur afin de pouvoir rétablir une version précédente du site en cas de problème.
  • L’installation des CMS : l’installation automatique d’un CMS (WordPress, Joomla, Prestashop, Magento, etc.) doit être proposée.

D’après plusieurs comparatifs et d’après notre propre expérience, les meilleures solutions d’hébergement Web qui proposent de solides garanties à leurs clients sont les suivantes :

  • OVH
  • O2Switch
  • LWS
  • Infomaniak
  • PlanetHoster

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *